© 2023 par Oise Nature - créé avec Wix.com

Il n'est rien de plus esthétique qu'un arbre qui a pris le temps d'être ce qu'il est. Les plus beaux jardins, comme les plus beaux arbres et les plus belles forêts, portent en eux la marque du temps. L'empressement les enlaidit.

Jacques Tassin - Penser comme un arbre ... Editions Odile Jacob 

L'assemblée générale ordinaire de OISE NATURE se déroulera :

 

le vendredi 15 novembre 2019 à 20 heures 30

 

A la maison du village de St Jean aux bois 

(Rue des Meuniers - Face à l'Hôtel - Restaurant - La bonne Idée)

 

Les 23 et 24 octobre 2019 à la Bergerie de Villarceaux, soirée le 25 octobre à Paris 
et marche citoyenne le 26 octobre à Fontainebleau.

Forêt vivantes ou déserts boisés ?

Les forêts françaises sont aujourd’hui à la croisée des chemins, comme l’a été l’agriculture dans les années 1950-1960.

En effet, depuis le Grenelle de l’Environnement en 2007, les appels à mobiliser davantage de bois se multiplient. Ainsi, les forêts sont de plus en plus considérées comme la solution miracle pour remplacer progressivement notre dépendance aux énergies fossiles. Dans ce contexte, en France, comme dans de nombreux pays européens, les projets industriels de valorisation énergétique du bois se multiplient. Les centrales à charbon sont reconverties en centrales à biomasse.

Pour faire face à cette demande croissante de bois, l’âge d’exploitation des arbres est sans cesse abaissé. Les forêts diversifiées sont transformées en monocultures intensives d’arbres, et cela de façon difficilement réversible. La pression s’accroît aussi bien sur les forêts privées que sur les forêts publiques. La biodiversité forestière disparaît, et les paysages se banalisent, réduisant les espaces de nature accessibles aux citoyens. Les forestiers voient leur métier se dénaturer et leurs conditions de travail se dégrader. Le service public de la forêt est menacé par un projet de privatisation de l’ONF. Les scieries traditionnelles périclitent et le tissu d’emplois liés à la filière bois s’amenuise.

Mais la forêt, c’est aussi un espoir avec des alternatives qui se multiplient et des résistances qui s’organisent face à son industrialisation. Car les forêts sont bien plus que du bois. Ce sont des écosystèmes qui abritent une irremplaçable biodiversité. Elles fournissent de nombreux services environnementaux (purification de l’eau, filtration de l’air, fixation du carbone) et sociaux indispensables à notre bien-être (variété des paysages, pratique des sports nature, espace de loisirs familiaux, lieux de ressourcement), jusqu’à constituer des espaces de déconditionnement par rapport à notre société de consommation et de frénésie. Qu’elles soient privées ou publiques, les forêts sont des biens communs au service de l’intérêt général comme le rappelle le Manifeste de Tronçais.

Pour ses deuxièmes Assises, le collectif SOS Forêt France appelle l’ensemble des citoyens, des collectivités, des professionnels et des scientifiques concernés par l’avenir des forêts à venir réfléchir et porter ensemble des propositions pour des forêts vivantes.
Les propositions portées par les Assises Nationales de la Forêt seront présentées à une commission parlementaire dans le cadre de la préparation d’un projet de loi sur les forêts.

Le programme des journées

Le programme des assises du 23 et 24 octobre 2019 à la Bergerie de Villarceaux

La soirée du 25 octobre à Paris

La marche citoyenne guidée par des forestiers du collectif le 26 octobre à Fontainebleau (Départ 10h de la gare de Fontainebleau – Circuit de 10 km pique-nique au bord du grand canal).

 

Infos pratiques

AGIR POUR LA SAUVEGARDE DES FORETS

 

Le 20 avril 2019, les Présidents des différentes associations de protection des forêts se sont réunis à la Mairie de Vieux Moulin pour mettre la touche finale aux statuts d’une nouvelle association : AGIR POUR LA SAUVEGARDE DES FORETS. 

Elle a pour but de de rassembler les associations ayant pour objectif principal de préserver les écosystèmes forestiers et de défendre la multifonctionnalité des forêts françaises. A côté des actions d’information, de sensibilisation, elle entend défendre toutes les alternatives à la sylviculture actuelle, rejette le modèle productiviste et considère la forêt comme un écosystème plutôt que comme une usine à bois. 

L’association se réserve la possibilité d’ester en justice en son nom propre ou à la demande des associations qu’elle représente. Elle adhère à SOS FORET France. Par conséquent, toutes les associations qui souhaitent adhérer à AGIR POUR LA SAUVEGARDE DES FORETS doivent aussi adhérer aux textes fondateurs de SOS FORET France. 

 

A l’issue de cet après-midi studieux, l’assemblée générale constitutive a été organisée et un bureau composé d’un Président, d’un Vice-Président, d’un Trésorier et d’un Secrétaire a été mis en place : 

  • Président : Didier CARON (OISE NATURE) ,

  • Vice-Président : Benoit TOMSEN (Mormal Forêt Agir), 

  • Trésorier : Pierre COUDERE (Retz- Forêt Nature),

  • Secrétaire : Michel TANANT (Amis de la forêt de Notre-Dame). 

 

L’association est composée de huit associations :

  • OISE NATURE (Forêts de l’Oise et plus particulièrement Compiègne, Laigue et Ourscamp-Carlepont),

  • SAFHEC (Société des Amis des forêts d’Halatte, Ermenonville et Chantilly),

  • MORMAL FORET AGIR (Forêt de Mormal)

  • UNE FORET ET DES HOMMES (Forêt de Saint-Gobain),

  • RETZ NATURE ET FORET (Forêt de Retz),

  • LES AMIS DE LA FORET DE NOTRE-DAME (Forêt de Notre-Dame),

  • FORET CITOYENNE

  • L’IRIS SAUVAGE (Forêt de Saint Amand-les Eaux).

 

A côté de ces associations fondatrices, d’autres associations ont déjà indiqué qu’elles souhaitaient rejoindre cette nouvelle structure. Nous les accueillerons avec plaisir.

Le questionnaire : "Quelle image avez-vous des forêts de Compiègne, Laigue et Ourscamp ?" est toujours en ligne

Nous avons mis en ligne, un questionnaire pour recueillir les opinions des Compiègnois et des habitants de la région sur l'image qu'ils avaient des forêts de Compiègne, Laigue et Ourscamp-Carlepont. Ce questionnaire est largement inspiré de l'enquête réalisée par l'ONF pour connaitre l'avis des français sur la forêt. Notre ambition, si le nombre de réponses est suffisant, est de comparer vos réponses aux réponses de l'ensemble des français. Pour y répondre, cliquer sur le lien en bas de page et n'hésitez pas à le partager .... 

DSCF0050