© 2023 par Oise Nature - créé avec Wix.com

A propos de la forêt française

En France métropolitaine, la forêt couvre 16,9 millions d'hectares soit 31 % la surface du territoire. Depuis la fin du XIXe siècle, sa superficie est en augmentation à cause d'un reboisement massif dans les années 1950 - 1970 mais également à cause de l'abandon de terre agricole en montagne. Cette progression des surfaces boisées ne doit pas faire oublier qu'elle est essentiellement quantitative par plantation de résineux. En Europe, la Suède et la Finlande ont les plus grandes superficies forestières avec respectivement 29 et 22 millions d'hectares devant l'Espagne 18 millions d'hectares et la France. L'Allemagne a le plus grand volume de bois vivant à 3,5 milliards de mètre cube devant la Suède 2,6 milliards de mètre cube et la France 2,4 milliards de mètre cube. En France, le volume moyen de bois à l'hectare est de 162 mètres cube, il est très inférieur à celui des pays comme la Suisse, la Slovénie, l'Autriche, l'Allemagne qui ont des volumes moyens à l'hectare de 300 mètres cubes et plus.

Le Fonds forestier national qui a été créé à la fin de la Seconde guerre mondiale et qui a été supprimé en 2000 est à l'origine de la plantation de 2 millions d'hectares de pins, de Douglas et d'épicéas avant d'être élargi à la plantation de feuillus quelques années avant la fin. Cette campagne de boisement a profondément modifié le paysage français ainsi la Bretagne a vu des milliers d'hectares de landes totalement enrésinés pendant que le Massif Central a été presque totalement envahi par le Douglas. 

Avec 12,6 millions d'hectares, la forêt privée représente 75 % de la superficie boisée de France métropolitaine. Le reste se répartit entre les forêts domaniales qui appartiennent au domaine privé de l'Etat avec 1,5 millions d'hectares et les forêts publiques (essentiellement communales) qui représentent 2,7 millions d'hectares. 

Gestion des forêts publiques (forêts domaniales et des collectivités publiques) : 

​La gestion des forêts publiques est confiée à l'Office National des forêts, c'est un établissement public à caractère  industriel et commercial qui a été créé en 1966 pour prendre  la suite de l'administration des Eaux et Forêts. Il fonctionne sous la double tutelle du Ministère de l'Agriculture et de l'Environnement. Sa mission est de gérer les forêts publiques, c'est-à-dire les forêts domaniales et les forêts des collectivités publiques. Au total, l'ONF gère 11 millions d'hectares de forêts dont 4,6 millions d'hectares en métropole (2,9 millions d'hectares de forêts communales et 1,7 millions d'hectares de forêts domaniales) et 6,4 millions hectares en Outre-Mer. L'ONF commercialise près de 40 % des volumes de bois vendus en France. En 2017, l'ONF a vendu 11,9 millions de m3 de bois dont 5,6 millions de m3 dans les forêts domaniales et 6,3 millions de m3 dans les forêts des collectivités. La filiale Bois Energie de l'ONF a produit 580.00 tonnes de Bois Energie en 2017. L'ONF gère en direct les forêts qui lui sont confiées, il réalise les coupes et vend le bois. Ses moyens financiers sont les moyens de l'Etat mais au fur et à mesure de la signature des contrats qui lient l'établissement, l'Etat et le syndicat des communes forestières, l'objectif est de plus en plus de le faire vivre de ses propres ressources. Cette situation conduit donc l'ONF à améliorer sans cesse sa productivité en jouant sur deux leviers: le volume de bois récolté qui dépasse souvent la gestion raisonnable des forêts et en réduisant ses charges ... Cette politique s'est traduite par la suppression d'un grand nombre de postes qui ont déclenché une grogne sociale importante avec manifestation, marche pour la forêt ... mais également par la vente du centre de formation de Nancy et d'une partie de son capital immobilier. Une mission interministérielle est actuellement en cours pour modifier le modèle économique qui est arrivé au maximum de ses possibilités.

Gestion des forêts privées 

Les Centres Régionaux de la Propriété Forestière ont été créés en 1964. Il s'agit d'établissement  public mais à caractère administratif qui sont sous la tutelle du seul Ministère de l'Agriculture. Contrairement à l'ONF, les CRPF ne peuvent pas gérer directement les forêts qui appartiennent à des propriétaires privés. Ils ont pour principales missions le conseil aux propriétaires, l'agrément des plan simple de gestion qui sont des documents exigibles lorsque l'on détient plus de 25 hectares de forêts. Ils ont également un autre rôle important qui est celui de regrouper les petites propriétés (très largement majoritaire en France), de créer des plans de massifs, d'étudier les potentialités, pour regrouper toutes les parcelles éparpillés et mettre en place une gestion économique. Il existe 18 CRPF en France qui sont regroupés sous la tutelle du Centre National de Propriété Forestière (CNPF) qui est un établissement public dépendant du Ministère de l'Agriculture. 

En cours de construction